Les 4 accords toltèques

D’après le livre du même titre de Don Miguel Ruiz,

Un classique du développement personnel et pourtant si vrai sur la voie de la libération personnelle que je souhaite vous le partager.

Que votre parole soit impeccable

La parole est une force et une puissance créatrice, Par la parole, nous créons consciemment ou non. Nous créons des croyances (des accords intérieurs) qui nous conditionnent dans notre façon d’être et d’agir.

Dans son livre, Don Miguel Ruiz donne l’exemple de cette puissance de la parole avec  Hitler. Celui-ci a su, par la parole, conditionner le peuple allemand dans la peur et amener un grand nombre de personnes à commettre des atrocités

A l’échelle familiale, l’enfant qui reçoit une critique va la croire et adopter un comportement qui en sera la conséquence. Telle cette petite fille qui chante joyeusement alors que sa mère est fatiguée d’une dure journée de travail. Cette mère qui aime pourtant énormément sa fille va lui dire ce jour là : « arrête de chanter. tu as une voix affreuse ». Même si ce n’est pas le cas, la petite fille va croire sa mère et ne plus jamais chanter.

Plus les critiques sont répétées plus la croyances sera forte et ancrées.

 Mais vous pouvez décider de ne pas adhérer aux critiques reçues et changer vos accords intérieurs.

Pour vous donner un exemple de ma propre expérience : une année avec l’association de praticiens que je présidais, nous avons décidé d’organiser un salon de bien-être. C’est un gros travail qui demande une année de préparation. Nous étions sur un budget assez conséquent pour l’association. Le vice président de l’association m’a exprimé ses peurs face aux finances engagées et a émis beaucoup de critiques à mon égard. Je l’avais bien écouté car je considère que la critique peut être constructive. Mais alors que j’avais beaucoup de travail de préparation, ces critiques m’ont complètement bloquées. Je n ‘arrivais plus à avancer sur ce projet qui me tenais pourtant à cœur. Au 4ème jour, j’ai dis stop intérieurement : j’ai examiné les critiques pour en vérifier les fondements. J’ai estimé que les risques que je prenais étaient mesurés et en valaient le coup. J’ai fait confiance en ma qualité de gestionnaire. J’ai remercié notre vice-président de m’avoir fait part de ses peurs, mais que j’estimais  l’association être capable de faire face à de tels engagements. L’expérience m’a donnée raison et je suis fière d’avoir été au bout de ce projet. Mais il m’a fallu changer cet accord intérieur. J’avais d’abord accepter ces critiques, mais elles m’ont bloquées. En le les acceptant plus, j’ai retrouvé confiance en moi. Et la réussite de ce projet m’a confortée dans mon estime de moi-même.

Cet dernier exemple est aussi l’illustration du 2ème accords toltèques :

Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Le vice président me renvoyait une part de son histoire personnelle avec ses propres peurs, mais elles ne m’appartenaient pas. Je le remercie encore pour cette expérience qui me permet aujourd’hui de vous en parler 😉

Si on donne notre accord intérieur aux paroles qui nous sont dites. On est sous l’influence des autres. Nous avons tous notre monde intérieur propre : le film de notre vie dont nous sommes le héros et l’autre a son propre film dont il est le héros avec sa propre histoire, ses propres opinions.

Quelqu’un va te dire que tu es nul parce qu’il n’est pas d’accord avec toi ou au contraire va te dire que tu es formidable parce qu’il t’approuve ou ce que tu lui dis lui plait. Mais ces mots ne sont que le reflet de sa réalité.

TU dois savoir pour toi-même que tu es formidable pour toi et ne pas se laisser influencer par ce qu’il arrive de l’extérieur.

Pour être en paix avec toi-même, vérifie que tes accords intérieurs (tes croyances) sont vrais et qu’ils te sont bénéfiques.

Refuser cette influence, dans une juste mesure car nous avons toujours à évoluer, est pour moi un élément essentiel pour contacter sa puissance intérieure.

Ne faites pas de suppositions

En ne vérifiant pas en posant des questions, on crée nos interprétations des choses. Et bien souvent le mental va imaginer toute sorte de possibilités. Et ça peut être complétement faux. Il est bien plus juste de poser des questions plutôt que de rester dans un illusion ou dans la souffrance d’une histoire imaginaire.

Un exemple classique : celui d’une femme qui va s’imaginer trompée parce que son conjoint dialogue avec une autre femme par messagerie. Elle va souffrir intérieurement voire provoquer un conflit alors qu’il n’y a qu’une relation de travail ou amicale. En posant la question, elle aurait pu être tout de suite rassurée.

Faites toujours de votre mieux

Notre mieux n’est pas toujours au même niveau en fonction des circonstances et de notre état de santé ,d’énergie et de notre humeur.

Notre mieux n’est pas non plus de faire plus (nous y perdrions notre énergie), ni de faire moins où nous serions soumis à notre juge interne, mais de faire ce qui est juste. Nos actions doivent être faites avec envie et sans attendre de retour ou de de récompense.

Nous sommes là pour vivre, aimer, et être heureux. Nos actes doivent être dans la juste direction de notre cœur. Heureux dans nos actions. Nous donnons le meilleur de nous-même quand nous aimons ce que nous faisons. Dans ce cas, ni regret, ni frustration, nous sommes pleinement vivant, en accord avec nous-même.

Extrait du livre des 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz :

« Être dans l’action est vivre pleinement. L’inaction est notre manière de nier la vie. L’inaction, c’est rester assis devant la télé chaque jour pendant des années parce que vous avez peur d’être vivant et de prendre le risque d’exprimer qui vous êtes. Vous pouvez avoir beaucoup de grandes idées dans votre tête, mais ce qui va faire la différence, c’est le passage à l’acte. Si vous ne passez pas à l’action pour concrétiser vos idées, il n’y aura aucune manifestation, aucun résultat et aucune récompense (…) Agir c’est être vivant. C’est prendre le risque de sortir de sa coquille et d’exprimer son rêve. »

Faire de son mieux est de savourer chaque instant, de vivre pleinement dans l’ici et maintenant (un des pilier du Reiki) détaché du passé, savoir dire oui ou non en ayant le droit d’être nous même.

C’est un livre riche d’enseignements que je ne peux que vous recommandez à lire et à intégrer comme un chemin vers soi…et son bien-être.

Stéphanie JOFFE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s